• Notre association au service des enseignants et des élèves

    Une association au service des enseignants et des élèves
    Illustration : couverture de la bande dessinée Les enfants sauvés © éditions Delcourt

    lire la suite
  • Découvrez la mallette pédagogique de notre association

    Découvrez la mallette pédagogique L’enfant et la Shoah

    Ilustration : affiche de l’exposition Sur les traces d’une photo. Dix histoires d’enfants sauvés

    lire la suite
  • Suivez toutes les actualités de notre association

    Suivez les actualités de notre association
    Illustration : affiche de l’exposition Enfants juifs à Paris, 1939-1945. © Mémorial de la Shoah/ Col. OSE

    lire la suite

Fondée en 1949 par Antek Zuckerman, l’un des dirigeants de l’insurrection du ghetto de Varsovie, et un groupe de jeunes juifs survivants de la lutte armée contre les nazis, la Maison des combattants des ghettos fut le premier lieu de mémoire de la Shoah créé en Israël.

Créée en 1997 pour soutenir les deux musées de Beit Lohamei Haghetaot (la Maison des combattants des ghettos),  l’association L’enfant et la Shoah- Yad Layeled France les représente en France et soutient leurs initiatives pour les faire connaître du public français.
Elle aide tout particulièrement à la valorisation de son musée-mémorial Yad Layeled, dédié à la mémoire des enfants de la Shoah, et à la conservation de ses archives.

Classé Patrimoine national depuis 2011,  le site de la Maison des combattants des ghettos abrite plusieurs institutions :

Musée de la Shoah et de la Résistance juive
Récemment rénové et modernisé, le musée abrite de nombreuses expositions :

  • La vie et le monde juifs entre les deux guerres.
  • La montée du nazisme et l’emprise sur l’Europe.
  • L’histoire des Ghettos.
  • La Résistance juive.
  • L’insurrection du ghetto de Varsovie.
  • Les camps d’extermination et les rouages du système d’annihilation. L’exemple de Treblinka.
  • La Hollande, exemple de destruction d’une communauté.
  • « Sipour Makom », les fondateurs et leurs projets : un kibboutz pour vivre et transmettre.
  • Le temps des Juges : espace consacré aux questions de justice autour de la cage de verre du procès Eichmann.
  • Des expositions artistiques temporaires (collection BLH)…

Le  musée comprend également :

  • Yizkor, espace de recueillement et centre d’archives interactif.
  • Un panorama unique sur la Galilée. Depuis la terrasse, les visiteurs sont invités à mesurer le travail accompli par les fondateurs du musée.
    Visites guidées en français sur réservation.
    Directrice : Anat Livné

Musée-Mémorial Yad Layeled
Le Musée-mémorial inauguré en 1995 en souvenir du million et demi d’enfants juifs assassinés pendant la Shoah propose des expositions et des ateliers destinés à un jeune public. L’exposition centrale raconte en dix étapes le quotidien des enfants juifs en Europe, avant la guerre jusqu’au lendemain de la catastrophe.
S’appuyant sur des récits de vie, l’exposition « Autour d’une photo » permet aux enfants d’aborder de manière interactive les questions de mémoire et de transmission en découvrant vingt destins d’enfants juifs ayant survécu à la Shoah.
Directrice : Anat Carmel

Centre humanisme et démocratie
Créé en 1995, le Centre humanisme et démocratie (CHD) aborde l’histoire de la Shoah en insistant sur sa dimension universelle. Il invite à réfléchir sur les dangers de l’effondrement des valeurs fondamentales d’une société démocratique, promeut la défense impérative de la tolérance, du respect mutuel, et de la lutte pour que soit garantie une justice égale pour tous.
Le Centre des études humanistes encourage le dialogue entre les acteurs et les témoins qui font l’histoire d’Israël aujourd’hui.
Il organise la rencontre entre élèves et enseignants de différentes cultures : juive, druze, arabe islamique et chrétienne, pour, après avoir étudié ensemble l’histoire de la Shoah, en dégager la portée actuelle en Israël et dans le monde.
Dialogue pour demain le documentaire d’Emmanuel Finkiel, produit par Yad Layeled France montre comment, au Centre Humanisme et Démocratie, au-delà même de la seule préoccupation de préserver le devoir de mémoire, se retrouvent juifs, chrétiens, musulmans et druzes, qui dialoguent quelles que soient leurs origines, leurs confessions et leurs appartenances propres. Yad Layeled France est devenue l’un des relais de cette remarquable initiative
Directrice : Raya Kalisman

Le centre d’archives
Véritable outil pour les étudiants, les chercheurs, les enseignants et le grand public, le centre de documentation et d’archives comprend :

  • Une bibliothèque spécialisée disposant d’environ 50 000 titres.
  • Un fonds d’archives photographiques comptant 60 000 unités dont 20 000 sont accessibles sur le site internet du musée. 
  • Un fonds d’archives cinématographiques estimé à environ 2000 documents dont certains sont extrêmement rares.
  • Les archives générales regroupant environ 100 000 pièces d’archives exceptionnelles, constituées de témoignages (entretiens, presse, correspondance, dépositions etc…),  de fonds et de collections  parmi  lesquelles les collections Katzenelson, A. Bermann et Kushta, des fonds de documentation allemand et italien et le fonds Coordinatsia , mais aussi le fonds du Ghetto de Lodz, une collection de journaux intimes et de presse clandestine.
  • Les collections particulières qui incluent entre autres les archives de Hollande, la collection des œuvres d’art, les archives Janusz Korczak, etc.
    Beit Lohamei Hagethaot a ouvert en 1997 un centre pédagogique interactif avec assistance-conseil en ligne et un site Internet :  www.gfh.org.il
    Directrice : Anat Bratman

Centre de séminaires
Dans le cadre de journées d’études ou de séminaires de plusieurs jours, le centre accueille toute l’année des groupes d’enseignants du primaire et du secondaire, ainsi que des éducateurs en formation continue. Les formations se font dans plusieurs langues. Le centre de séminaire est également l’une des deux institutions habilitées par le ministère de l’Education nationale israélien pour la préparation des voyages scolaires en Pologne.
L’atelier de Moshe Kupferman
Le peintre, lauréat du prix d’Israël en 2000, a vécu dans le kibboutz. Son atelier peut être visité sur demande.  

Contact : Maison des combattants des ghettos
Beit Lohamei Haghetaot est situé à 4km de Saint-Jean d’Acre (Akko)
Adresse
D.N. Ashrat – 25 220 Israël
Tél. : 00 972 (0)4 99 580 17/06
 Fax : 00 972 (0)4 99 580 07
Site : www.gfh.org.il
Horaires d’ouvertures :
Dimanche-jeudi : 9h-16h
Vendredi et fêtes religieuses juives : 9h-13h
Le musée est fermé le vendredi après-midi et le samedi.
Visites guidées en français sur réservation.
Tél. : 04 995 80 17 – charlenea@gfh.org.il

Entrée : 20 shekels
Autobus 271 de Haifa
Train Tel Aviv-Nahariya, arrêt Akko

Kit pédagogique

DSC 0005 150x116

La mallette
"L'enfant et la Shoah"

télécharger le kit

Newsletter

L'enfant et la Shoah

enfantshoahcommentenparler
Comment en parler
à l'école ?

voir la vidéo

 

D'autres films sur :

YouTube logo full color